Tu n’es pas un(e) développeur(euse) rockstar

Depuis le jour où tu as commencé à coder on t’a fait comprendre que ton seul but c’était de devenir un(e) développeur(euse) rockstar. Bientôt tu seras un ninja, un guru, un jedi ou une autre connerie du genre. Le temps passe et la réalité est autre. À force t’as commencé à développer des petites pointes d’angoisse à chaque fois tu le vois écrit sur les Internets. Alors aujourd’hui on va voir d’où ça vient et pourquoi c’est bien de la merde tout ça. Et surtout on va tuer une bonne fois pour toutes cette idée à la con.



L’horrible vérité sur les développeur(euse)s

Avant de commencer, j’aimerais qu’on se mette d’accord sur la définition de ce qu’est une “rockstar”. Car je suis pas sûr qu’on soit tous d’accord. Un(e) développeur(euse) rockstar c’est un extraterrestre qui va tellement vite dans sa tête que tu te sens vraiment con à côté. Il fait littéralement de la magie noire en remuant vraiment vite les mains sur le clavier et ça pisse du code à une vitesse folle. Personne comprend ce qu’il a livré -tellement c’est complexe- mais ça marche. Ce qui revient toujours c’est surtout la vitesse impressionnante à laquelle il produit. Alors le patron lui il est content. Il comprend pas pourquoi tout le monde fait pas pareil. Il est aussi appeler “x10 développeur” même si je trouve ce nom est encore plus ridicule que rockstar développeur. J’ai vu aussi superstar ou supercoder. Y’a même des mixs genre “Rockstar Ninja Guru” c’est insupportable. Bref on parle de Rain Man à qui on a mis un PC dans les mains. Maintenant qu’on sait de quoi on parle, parlons contexte. Vous connaissez le principe de pareto ? C’est un peu comme ça que je vois la chose, mais avec un petit twist. Pour mieux comprendre, grande première, j’ai carrément fait un petit schéma. Et ne te moque pas, c’est moi qui l’ai fait ce schéma, j’en suis fier ça m’a pris du temps à faire et tout.





Je crois que je vais faire plus de schémas dans l’avenir, ça rend vraiment bien. Comme tu peux le voir, d’après ces estimations très précises et validées par moi-même, elles sont vraiment pas nombreuses en fait ces fameuses rockstar. Quasi inexistante en faite. Alors je vous vois tout ceux qui pensent qu’elles n’existent pas du tout en fait, que c’est juste un mythe. Je suis pas d’accord avec ça. C’est certes extrêmement rare de croiser un(e) dev comme ça mais ils existent. Ils ont dû atterrir avec leur vaisseau à la con dans un coin des États-Unis et se reproduire j’en sais rien mais ils existent. C’est chiant et j’aimerais te dire que j’en ai jamais vu un. J’aimerais te dire qu’aucun dev sérieux ne m’en a jamais parlé. Mais c’est faux. En fait ce que beaucoup de monde appellent un(e) développeur(euse) rockstar c’est juste quelqu’un de super intelligent qui a appris à coder depuis des années. Ça va très très vite dans sa tête. Par nature, et heureusement d’ailleurs, les gens aussi intelligents sont pas nombreux. Ils sont encore plus rares du coup chez nous. Ils sont juste tellement rares que les utiliser comme étendard du métier c’est d’une débilité sans nom.



Créateur d’angoisse depuis toujours

Le problème c’est que c’est bien ce qui se passe. C’est la masse qui est directement comparée à ce genre de gens. Une minorité qui fait un bruit assourdissant. Du coup ça crée des angoisses et à juste titre. Ça a pas manqué d’énerver beaucoup de gens avant moi. Heureusement, ça s’est calmé parce qu’il y a quelques années ils étaient tous en feu à spammer leurs annonces d’emploi de “ninja coder guru”. Je le vois encore de temps en temps sur certaines annonces où on veut rien de moins que la perle rare. On veut de la rockstar, de la supertar. Un cador du dev qu’on va payer le même prix que les autres devs mais qui nous fera des miracles. En cherchant deux secondes je suis même tombé sur une annonce qui demande un(e) développeur(euse) rockstar pour un stage. Mais oui ! Un stage de rockstar ! C’est normal pas de problème. On exige que tu le sois le meilleur et en plus on va te payer comme une merde, tu vas aimer tu vas voir !





Ce terme est utilisé la plupart du temps en mode détente par des gens qui ont aucune idée de ce qu’ils racontent. Ça fait cool. Alors je suis pas complètement con, je comprends que c’est utilisé pour attirer, c’est une blague en gros. Mais juste c’est pas drôle en fait. C’est tellement pas drôle que des chiffres sérieux -c’est-à-dire pas les miens- montrent que d’utiliser des termes type “ninja” ou “guru” dans ce genre d’annonce angoisse tellement les potentiels candidats qu’ils évitent l’annonce. Bordel, leur idée d’attirer via des blagues marche tellement bien que plus personne s’intéresse à eux. Hey champion les gars continuez comme ça. Tant mieux d’un côté. Et n’empêche que ça a bloqué et angoissé pas mal de gens qui tombent sur ce genre de pollution. Et on a pas besoin de ça. D’ailleurs si tout le monde se mettait d’accord pour arrêter ça serait vraiment pas mal.



Viens on dit on arrête ?

À tous les recruteurs qui pensent attirer des rockstar, sachez que la plupart des devs vous ignorent complètement. Vous et la boite qui croit bien faire les choses. Comme je disais avant, une vraie rockstar a également de fortes chances d’éviter soigneusement votre annonce à la con car ça va lui aussi le stresser malgré ses capacités. Et surtout, en tant que rockstar, il va vouloir beaucoup plus d’argent qu’un salaire de dev moyen. Vous êtes prêts à proposer autant d’argent ? Enfin il risque de se passer un truc très très drôle. Ça s’appelle l’effet Dunning-Kruger et c’est de toute beauté quand t’en envoies un comme ça chez un client. Paye ta réputation après ça. Alors juste on arrête de faire ça et on retourne à des titres professionnels du style junior, intermédiaire, confirmé, senior etc etc… On aime ça. Ça fait plus de sens déjà. Tout le monde s’y retrouve. Et c’est un peu plus sérieux que de s’approprier une culture de geek dans un contexte professionnel.

À toutes les boites qui veulent des rockstars pour plus de vélocité, sachez que c’est une vraie fausse bonne idée. Être dépendant d’un seul type qui fait des trucs que personne comprend c’est vraiment une super idée dis donc. C’est comme être dépendant d’un seul client, c’est pas dangereux du tout. On veut pas de la complexité on veut de la simplicité dans une application. Il y a plus de valeur dans une application faite plus simplement car elle est facilement maintenable. Tu le sais pourtant que ce qui coûte le plus cher dans un produit c’est pas sa création mais son maintien. Allez concentre toi à construire une équipe rockstar au lieu de te saigner pour réunir une équipe de rockstars. Tu vas faire bien plus d’argent. Une rockstar va plus vite mais une équipe va plus loin. En te concentrant sur un vrai groupe tu te retrouveras pas en panique comme un con un beau matin à nettoyer toute la merde laissée par une rockstar qui a fait que passer.





Enfin à toi qui te stresse car tu te dis que t’es toujours pas une rockstar sache qu’on s’en fout royal de ces considérations. Il faut bien comprendre que y’aura toujours un meilleur développeur que toi. C’est sur à 100% et je mets même mes deux jambes à couper (c’est beaucoup) que tu en as déjà croisé plusieurs des devs comme ça. Le pire truc à faire c’est d’essayer de rattraper une licorne à grand coup de stress dans la gueule. C’est contre-productif et inutile. J’en parlais déjà dans le guide de survie du développeur : déjà que vous avez d’autres problèmes à gérer ça sert à rien de se préoccuper d’un sujet aussi ridicule. La seule chose sur laquelle se concentrer c’est soi même. Apprendre, comprendre et surtout évoluer. Regarder derrière en se disant que en effet t’en as appris des trucs depuis l’époque. Jean-michel dev à côté qui connait plus de choses on s’en fout. Alors se comparer à une rockstar c’est encore plus une perte de temps. Tu perdrais moins ton temps à apprendre un nouveau langage par exemple.



Épilogue

Donc non, t’es pas un(e) développeur(euse) rockstar. Et tant mieux. On essaye de nous faire croire que tout le monde devrait être une licorne quand la plupart d’entre nous n’en ont jamais vu. On a juste à ignorer complètement tous les diplômés de l’école du rire qui essayent de nous vendre ça. Ils finiront par se taire. D’ailleurs je vais faire pareil. C’est la dernière fois que j’en parle de ces ninjas à la con. Car la vérité c’est que ça concerne quasi personne.

Qui me parle ?

jesuisundev
Je suis un dev. En ce moment je suis Backend Développeur / DevOps à Ubisoft. Je suis passionné du dev et expert en blagues. Je continue à te parler quotidiennement sur mon Twitter. Tu peux m'insulter à cette e-mail ou le faire directement dans les commentaires juste en dessous.

Commentaire(s)

  1. Merci pour cet article, globalement d’accord et aussi sur le fait qu’une société ne doit pas dépendre d’un seul dev. Par contre le dev qui code des choses que personne ne comprend c’est pas une rockstar pour moi. Un génie du développement sur des projets ou il est tout seul peut être, mais pas dans le cadre de projets collaboratifs.

  2. Je différencierai bien ninja et guru qui pour moi peuvent exister , le premier étant à l’aise en tant que pompier, mais pas très propre pour du long terme. Le second étant une bible du code capable de faire des peer review très efficace et donner de bons conseils grâce à son expérience.
    ( peut-être le jedi conviendrait pour le développeur doté d’une hyper clairvoyance pour architecturer un projet ou des évolutions et anticiper plein de détail auquel la plupart des bons développeurs n’auraient pensé que plus tard )
    Bon, ces profils sont surtout basés sur une longue expérience 🙂

  3. Étant dev junior Qui a en plus du mal avec l’orthographe et la grammaire, je passe généralement plus de temps que les autre à me corrigé (je ne parle pas du code mais bien du français), J’ai effectivement des angoisse face à des développer qui n’on pas de difficulté.

    Cependant à la lecture de votre article qui est très vrais et pas que pour le développement web. Je vous conseil de faire attention a certaine tournure de phrase que je trouve personnel.
    Vous écrivez un article publique, il n’est pas adresse à vos amis. Il manque de professionnalisme.
    Le second conseil que je peut vous donnés est sur les source. Penser bien à lier des source “sur” au lieu de dire que se n’est pas vos chiffres sans dire de qui cela provient.
    Je m’excuse des différents faute que J’ai laissez.
    Mais comme votre article, quand je laisse des faute ses l’ensemble de mon travaille qui perd en crédibilité.
    Je pense que si vous est plus professionnel dans l’écriture tu devrais multiplier le nombre de lecteur et donc l’impact de vos articles.
    Je vous souhaite une super Anne 2019 en espérant avoir aidée.

    1. Salut Yoann !

      Concernant les fautes : Si tu en vois une c’est avec plaisir que je corrige mais ça m’a l’air relativement correct.
      Concernant le style personnel : C’est voulu. C’est comme ça que j’écris et ça ne changera pas. Je ne souhaite pas plaire à tout le monde.

      Merci pour tes retours 🙂

    2. Hello Yoann, perso c’est exactement ce style qui me parle que j’apprécie lire 🙂 Des articles sur le sujet il y en a déjà plein Linkedin, les blogs, certains sont vachement plus policés dans le style mais beaucoup plus chiants à lire. De plus des sources il y en a quand même quelques unes, et le reste est quand même assez facilement vérifiable par toi-même 😉

      Super article en tout cas, et ouais, CONTINUE LES SCHÉMAS c’est trop bien 😀

  4. Merci beaucoup pour cet article, ça m’a fait beaucoup de bien. Je suis totalement d’accord, les genre de termes comme “ninja”, “guru”, “jedi”, ça met plus de pression qu’autre chose, en particulier pour les juniors.
    Le deuxième truc qui m’a mis une claque c’est le paragraphe sur les Devs meilleurs que soit … moi j’ai un gros problème d’égo par rapport à ça et je trouve que tu as entièrement raison, il faut que je me force à me focaliser sur moi-même. Encore merci

  5. Chouette article, en même temps ce petit monde pense que :

    – Matthew « Matt » Farrell (Die Hard4)

    – Pénélope (Criminal minds)

    – Jason Bourne (La Vengeance dans la peau)

    Sont de gens de la vraie vie, alors que tout le monde sait que seul ‘ David Lightman’ (WarGame) est réel.
    Le jour ou tu comprends, que ton voisin de bureau est aussi bon que toi, là tu montes en Ninjatitude 🙂

  6. Excellent article ! J’adore et cela me parle, d’autant plus l’effet Dunning Kruger, je pourrai enfin mettre un mot à ce phénomène que l’on rencontré régulièrement 😉

    Pour le fond “Rockstar”, ninja et karate kid, très vrai, je crois que certains recruteurs n’ont toujours pas compris que le développement est un métier dans un milieu professionnel et non être un geek codeur chez soi avec des pizzas ^^

  7. Perso, j’ai travaillé pendant 2 ans avec justement un dev “rockstar” qui ne savait même pas qu’il en était un et bah je peux dire que c’est tout bonnement hallucinant et enrichissant. J’ai jamais vu quelqu’un qui avait la capacité de développer autant de truc pointu et rapidement. Genre : développer son propre framework openGl pour faire des interface graphiques, développer son propre moteur de base de données, développer sa propre libusb maison car la libusb officiel faisait pas ce qu’il voulait, développer ses propres algorithmes de compression d’image car il aimait pas le résultat graphique des autres algo et j’en passe et des meilleurs. Je pouvais passer des heures à discuter avec lui, ça partait d’une question simple et on finissait toujours pas comment ça se passait dans le noyau Linux ou comment tel codec était implémenté etc.

    Bon, en même temps ce mec (ce “dieu du code” devrai-je dire), potassait les livres d’instructions processeurs à 10 ans, ça vous donne le niveau.

    Purée, qu’est ce que ça me manque de bosser avec des gens aussi talentueux !

    PS : Par contre, impossible de faire du travail en équipe avec lui, il réécrivait constamment le code des autres car il le trouvait pas à son goût…

  8. Super article 🙂 Un autre effet de bord de cette histoire de rockstars : A force d’en entendre parler, certains ont tendance à considérer comme rockstar le premier dev juste un peu plus pointu qu’eux. Et ça crée de gros problèmes quand dans un groupe, tout le monde finit par en être convaincu. En tant que formateur, j’ai observé ce phénomène très souvent : Une personne un peu en avance et souvent un peu solitaire devient la rockstar attitrée. Au bout d’un moment, cette personne part plus ou moins en roue libre, et les autres développent plus ou moins un complexe d’infériorité. Et souvent à la fin, la “rockstar” termine avec un niveau vraiment moyen car elle a été moins appliquée et studieuse que les autres. Dommage !

  9. “On essaye de nous faire croire que tout le monde devrait être une licorne quand la plupart d’entre nous n’en ont jamais vu.”

    Je vais retenir cette citation et essayer de la ressortir dès que possible celle là 🙂

  10. Je te rejoins totalement et ton article est super bien écrit.

    Pour ma petite histoire, j’en ai fait les frais en ce début d’année (2019). Alors que j’étais en train de quitter mon CDI pour le statut de freelance, j’ai été convié à un entretien éclair dans une startup récemment rachetée par un grand groupe. L’entrevue avait duré à peine 30 min sous forme d’échange cordial, limite amical. On a parlé un peu de tout, PHP, AWS, Docker, expériences…etc. Je ne me suis absolument pas sur-vendu et ai été le plus transparent possible sur mes expériences et compétences. Et ils m’ont dit texto “On te prends! Tu sais, tu es une licorne. Des gens comme toi on en trouve pas sur le marché”. Jamais dans ma vie on m’avait catégorisé ainsi. Alors que j’ai toujours quelque part cultivé en moi le syndrome de l’imposteur comme beaucoup d’autres devs.

    Du coup j’ai signé pour le lundi qui suit, refusant toutes les autres propositions…

    Finalité : j’ai découvert qu’une partie du staff allait partir, que je devais m’acheter mon propre ordi, que toutes les app étaient buguées de partout, que personne ne se parlait vraiment pendant les heures de taff et que l’ambiance était assez naze en fin de compte. Je me suis quand même accroché pour qu’au final on me vire comme un mal propre du jour au lendemain, au bout de 4 jours seulement.

    La raison? Je n’étais pas assez “performant” et je posait trop de questions… C’est sûr qu’il me fallait un peu de temps pour devenir un “automate” comme les autres qui bossaient sur ces app depuis plus d’un an (on parle d’une vingtaine de devs quand même et des app assez conséquente). Juste le temps de prendre mes marques pour atteindre ma vitesse de croisière quoi, normal.

    Franchement, j’ai hésité même à continuer le freelance tellement c’était brutal et complètement decorellé avec ce que j’ai vécu à l’entretien. Depuis, je fuis toutes ces offres un peu bullshit et j’en ressens limite de la peine pour les devs qui arrivent à se faire happer par ce type d’annonce. Je me dis qu’il vivront potentiellement la même chose. Et c’est pas cool!

T'en penses quoi ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *